actu2.0
- 673 visites -

Points clés en investissement contrat Perp

Le plan épargne retraite populaire ou perp, est un placement permettant de se constituer un capital financier en vue de sa retraite en épargnant sur un long terme. Aussi efficace que l’assurance-vie, ce produit d’épargne arbore d’ailleurs, d’énormes avantages fiscaux, mais reste assez effacé face à la grande notoriété de l’assurance-vie. D’où l’importance de mettre en exergue son fonctionnement et les privilèges qu’il offre à l’investisseur.

Le fonctionnement et les privilèges offerts par le perp

Ce plan d’épargne est à alimenter par des versements fréquents qui peuvent être déduits des revenus globaux du propriétaire du compte. Et ce, afin de diminuer la base imposable de ces revenus déclarés. Ainsi, plus la somme épargnée est élevée, plus la défiscalisation acquise est élevée. Dans la réalité, l’épargnant devra placer des sommes sur son compte afin de constituer un certain capital selon le support d’épargne choisi. Il faut juste bien réaliser son choix pour bénéficier d’un taux d’intérêt élevé pour des risques similaires à ceux du livret d’épargne classique. Une fois retraité, l’épargnant pourra enfin percevoir mensuellement son capital sous la forme de rentes viagères dont la valeur est fonction de celle du capital constitué.

Il est à noter que tous les contrats de perp, ne possèdent pas la même rentabilité. C’est pourquoi il faut bien choisir son support. Ainsi, si les contrats mono envisagent de placer tous les fonds sur un ou plusieurs fonds en euros, la rentabilité est peu faible, mais les fonds sont au moins, garantis. Quant aux contrats multi supports, ils génèrent un rendement plus conséquent, mais les risques sont plus importants.

Il est possible de transférer un compte perp vers un autre prestataire si l’épargnant n’est pas satisfait des services offerts par l’actuel celui en cours. Certes, ce transfert est assez contraignant par le délai d’attente réglementaire, les divers frais afférents, mais il reste une solution intéressante lorsque les prestations du contrat en cours, ne sont pas satisfaisantes.

Un point mérite également d’être rappelé : les fonds placés sont bloqués et ne peuvent être débloqués que seulement lors de la mort du conjoint, d’une invalidité ou du décès du propriétaire, de la cessation de la perception des allocations de chômage et d’une liquidation judiciaire d’une société.

Laissez votre commentaire à propos de cet article