actu2.0
- 185 visites -

Chantal Brunel, son parcours en politique

Chantal Brunel est une femme politique française.

Concernant sa carrière politique, de 1998 à 2015, elle est conseillère régionale d’île de France. Elle est la maire de Bussy-Saint-Georges de 2014 à 2016, une commune française se trouvant dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France. Elle est également députée de Seine-et-Marne de 2002 à 2012.
Côté cursus universitaire, Chantal Brunel est titulaire d’une licence de lettres, possède aussi un diplôme de Sciences Po Paris. Elle est également diplômée de MBA du HEC ou École des hautes études commerciales de Paris.
Du côté de sa carrière professionnelle, Chantal Brunel a commencé à travailler chez RTL en tant que journaliste stagiaire. Ensuite, elle travaille pendant 10 ans dans des cabinets ministériels, dont 7 ans comme Conseiller technique au cabinet du ministre de l’Intérieur. Ayant repris une imprimerie en situation difficile en 1989, Chantal Brunel reçoit par la suite en 1997, le prix des Victoires de l’Emploi de l’Ile-de-France en raison de son action qui a permis la création d’emplois. D’ailleurs, concernant le travail, cette dernière a déclaré : « Le travail est à mon sens une des valeurs importantes permettant à chaque citoyen de s’émanciper ».
Concernant, les combats qu’elle a menés, en 2010, elle est nommée par le Président de la République, Nicolas Sarkozy en tant que rapporteur général de l’observatoire de la parité entre hommes et femmes. Il s’agit là d’une institution présidée par le Premier ministre. La même année, elle sort un livre « Pour en finir avec les violences faites aux femmes » dans lequel elle décrit les maltraitances subies par les femmes. Ainsi, concernant cela, Chantal Brunel déclare : « Je mets un point d'honneur à défendre une des valeurs républicaines essentielles qui s'inscrit dans notre constitution : l'égalité homme/femme ».
Après tous ces parcours, Chantal Brunel décide de se porter candidate aux législatives de 2017.

Laissez votre commentaire à propos de cet article